En football, il existe différentes façons de manipuler l’adversaire afin de profiter, créer ou différer une opportunité. En attaque, il est, par exemple, très important d’avoir une bonne organisation des joueurs (qui et comment nous occupons les espaces ?) ou encore de faire circuler le ballon d’une certaine manière pour créer et profiter des espaces en avantage. En effet, les modalités de déplacements du ballon sont un des moyens à disposition d’une équipe pour faire basculer le rapport de force momentanée en sa faveur. A l’image du but marquer par FLUMINENSE en finale de la Copa Libertadores, nous expliquerons, de notre point de vue, le type de modalité utilisé dans cette séquence de jeu et les différents avantages que cela peut générer. Nous proposerons une tache d’entrainement représentative afin de développer l’ensemble des micro-comportements (comportement à l’échelle du joueur) et macro-comportements (comportements à l’échelle de l’équipe) pour optimiser cette modalité de déplacement du ballon avec son équipe.

MODALITE DE DEPLACEMENT DU BALLON : AVANT ARRIERE

L’équipe qui attaque doit en permanence garder à l’esprit que la façon dont elle va déplacer le ballon permettra de manipuler les déplacements des adversaires pour créer des espaces en avantages. Si vos joueurs déplacent le ballon d’une certaine façon, ils vont créer des problèmes dans la structure adverse. En comprenant l’intérêt de ce qu’ils feront et ce que cela va provoquer chez les adversaires, ils vont pouvoir anticiper les espaces créer pour les exploiter au maximum dans la phase d’attaque. Bien évidemment pour faire circuler le ballon correctement, il est essentiel de maintenir une structure des joueurs (modalité d’organisation des joueurs) qui soit équilibrée et qui permette d’appliquer les différentes modalités de déplacement du ballon. Comme on peut le voir sur le but de Fluminense, les joueurs respectent en permanence le maintien d’une structure où les joueurs sont placés à des hauteurs et des largeurs différentes et en offrant des solutions en diagonale du porteur du ballon. Cette organisation va faciliter un certain type de modalité de déplacement du ballon.

Une de ces modalités consistent à alterner jeu vers l’avant et le jeu vers l’arrière afin de créer et/ou de profiter d’une opportunité. En effet, en bougeant le ballon de cette façon, les lignes adverses se désorganisent. Certains joueurs vont sortir pour accompagner le déplacement du joueur qui va recevoir le ballon et l’équipe va pouvoir créer des espaces dans le dos des adversaires. Face à des blocs regroupées et qui laissent peu d’espace entre les lignes, l’alternance de passe AVANT-ARRIERE va aussi aider à séparer les lignes adverses entre elles.

De plus, en faisant circuler le ballon de cette façon (associé aux déplacements coordonnés et synchronisés des joueurs) les défenseurs adverses perdent fréquemment de vue le joueur sur qui ils défendent. Dans la dynamique de mouvement du ballon, leur attention ne peut pas se focaliser sur deux éléments de façon simultanée. Leur regard se dirige sur le ballon, perdant un court instant le contact visuel avec l’attaquant. Ce moment permettra à l’attaquant de profiter d’une opportunité qui s’est créée pour prendre un avantage d’espace et de temps sur son adversaire direct.

TACHE D’ENTRAÎNEMENT REPRESENTATIVE

Cette tâche d’entraînement permettra de développer certains micro et macro-comportement à utiliser pour améliorer cette modalité de déplacement du ballon. Lorsque nous entraînons nos joueurs, notre premier objectif est de contextualiser en permanence la tâche d’entraînement afin de l’aligner le plus possible avec ce que les joueurs retrouveront en compétition. En jouant sur certaines variables didactiques, nous ajustons un environnement d’apprentissage que nous estimons être proche du match. Notre formation « CONSTRUIRE SON PROJET DE JEU » vous permettra de mieux comprendre notre approche et de découvrir l’ensemble des différentes modalités à appliquer avec votre équipe.